123 finance

Informations financières

La santé du secteur de la finance

La restructuration du secteur (privatisations, diminution du nombre d'acteurs, modification du cadre réglementaire...) a permis de sortir des difficultés caractérisées par la détérioration des résultats. Au sortir de deux années de crise, le secteur bancaire semble se stabiliser. En seulement quelques mois, la grande vague de concentration lancée dans les années 2010 s'est accélérée.

La mondialisation des marchés influe fortement sur la stratégie des banques françaises et organismes financiers, amenés à accroître leur taille pour consolider leur position sur les marchés national et international. Les stratégies de croissance externe sont au centre de leurs préoccupations. La réorganisation du secteur se poursuit et des interrogations naissent sur le coût social des fusions. Les entreprises du secteur bancaire auront probablement à mieux gérer leur coût d'exploitation ainsi qu'à rééquilibrer leur pyramide des âges. Ainsi, les banques et organismes financiers font évoluer leur système informatique pour privilégier une meilleure connaissance du client. Cette évolution est rendue nécessaire par la multiplication des canaux de distribution et notamment l'essor d'Internet.

Ce secteur est, comme les assurances, caractérisé par des rapprochements. La fusion entre la BNP et Paribas en est le parfait exemple. Cette logique de croissance externe intervient au moment où les établissements bancaires évoluent dans un nouvel environnement et doivent faire face à une concurrence grandissante due à plusieurs facteurs :

  • Mondialisation des échanges
  • Arrivée de l’Euro
  • Nouveaux modes de diffusion (Téléphones, Internet, minitel…)

C’est donc pour faire face à la concurrence et aux menaces d’absorption par les compagnies étrangères que les banques et organismes financiers cherchent aujourd’hui à grossir et à se diversifier.